#My life

Big bijou : une perle de culture…

Une perle ce carosse

Franchement les filles, vous me connaissez.

Je suis une nana hyper stable, de bonne humeur et tout et tout. Mes hormones me laissent tranquille depuis un moment et je suis capable de faire la différence entre une perle naturelle et une perle de culture, un collier antique et un collier en toc, un bracelet fashion et les menottes de la police.

Pourtant là les filles, en matière de perle, il faut que je vous en raconte une bien bonne !

Le collier de l’arène

L’autre jour, je vais au cirque avec mon grand frère. Il est très gentil mon grand frère, il me ressemble beaucoup et il « fémur » pour son âge. On s’installe au premier rang pour mieux voir le spectacle.

Là, le présentateur entre en scène avec un collier de perles grosses comme les bijoux de la reine d’Angleterre, et il commence à raconter une histoire qui parlait d’une planète Lilyput.

Déjà, ça a commencé à me déplaire qu’on se serve de mon nom de manière aussi cavalière. Moi j’aime le glamour, le raffiné, la classe. Un peu comme une rivière de diamants dans un décolleté profond avec Cary Grant en séducteur.

Le pire, c’est venu après. Voilà t’y pas que Monsieur Déloyal se plante en face de moi, me montre du doigt devant toute l’assemblée et dit au micro “et voilà une Lily puce hyène” !!!

Manquait pas d’air çui-là ; carrément, il m’a insulté !!! Devant tout le monde ! Lily puce hyène, il m’a dit. Et il m’a même redit que je venais de Lilypu… j’ose pas vous le dire en entier. Une autre planète…

Le bijou de la mort

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est quand il ma demandé de lui faire un gros bijou. C’est quoi ce vicelard ?

Vous m’êtes témoin, j’suis peut-être pas bien grande ni très épaisse, mais là il est tombé sur un os. Et peut-être même deux, maintenant que j’y pense. J’ai dénoué mon ruban, enlevé mes faux-cils et pan ! Un bon coup de boule sur le museau, façon bourre-pif de fête foraine, vous voyez le genre ?

L’espace d’une seconde, je me suis même demandée si j’allais pas en faire un sac en croco incrusté de pierres précieuses… mais vu que j’avais ni pierres ni strass ni paillettes, j’ai laissé tomber. J’aurais du lui faire avaler les perles qu’il avait au cou.

Moi, je ne suis pas susceptible, mais il ne faut pas me manquer de respect, surtout à mon âge et devant des enfants. Vu qu’il y avait du monde, je me suis vite reprise en courant me mettre un peu de Rimmel et de fond de teint sur mes fossettes, j’ai tendance à transpirer pendant l’effort…

Un anneau, bijou idéal ?

Là où j’ai eu un peu honte, c’est plus tard, quand Achille (le prénom de Mr Déloyal) m’a avoué à son réveil souffrir d’un défaut de prononciation, une histoire de confusion entre les sons “jeu” et “zeu”, et pareil pour “jou” et “zou”.

En plus, il s’appelait Zavattar en nom de famille ! Achille Zavattar ! Comme moi ! J’étais toute folle, il aurait pu me demander n’importe quoi et même me passer l’anneau (en or 24 carats de préférence) à ce moment là !

C’est fou les coïncidences, comme ça peut vous rapprocher. Je ne sais pas pourquoi, mais lui n’y tenait pas, timide sans doute ? Ça expliquerait pourquoi il ne m’a pas fait de proposition honnête ni offert de bague de fiançailles ? Moi qui n’ai même pas de Rolex sertie de diamants à mon âge. Dites les filles, vous croyez que j’ai raté ma vie ?

Une broche en obsidienne

J’arrête pas d’y repenser, à cette histoire de défaut de prononciation. Ah le défaut de prononciation… je le sais bien moi que je suis irrésistible. Un bijou, un bijou, plutôt un bisou, oui qu’il voulait le monsieur !
Faudrait pas me prendre pour une Bijounours non plus, hein !

Enfin, heureusement mon grand frère m’a fait un cadeau pour me consoler : une broche en obsidienne. Je vous fais une confidence, gemme pas trop cette pierre, peut-être parce qu’elle finit par hyène ?

J’aurais préféré un rubis, une émeraude ou une améthyste, mais c’est pas grave, je me servirai de la broche pour épingler mon ruban girly sans perturber mon brushing !

Allez, sur ce je vous quitte, j’ai une copine qui a besoin de moi.

  • Dis Lily, t’aurais pas un serre-tête classe pour un occiput ?
  • Quoi, encore une qui me manque de respect ??? Paf, pif, pouf ….

Lily

écrit par Lily
Big bijou : une perle de culture…
Notez cet article
Partage le post !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *