#Belle mais pas bête

Les bijoux Fimo : des acidulés à faire soi-même

Fimo

Vous avez sans nul doute déjà entendu parler de la Fimo, cette pâte polymère, que l’on façonne à sa manière, puisque l’on fait durcir au four, en faisant cuire les petits éléments réalisés, n’est-ce pas ?

Si vous avez un train de retard, nous allons tenter de rattraper ça. Il s’agit d’un matériau que l’on peut travailler comme on le souhaite, en fabricant de petits objets, souvent des bijoux d’ailleurs, en créant des perles, mais aussi tous types de breloques que l’on peut adapter en bagues, colliers, bracelets ou boucles d’oreille.

lire l’article

#Belle mais pas bête

Insolite : des bijoux insectoïdes par Hubert Duprat

bijoux Hubert Duprat

Pas de 35 heures, pas de négociations salariales, pas de syndicat pour revaloriser les salaires, pas de plan de délocalisation, pas de primes, pas de congés ni de RTT, ni même pas de rémunération : le « patron » Hubert Duprat a trouvé le bon plan, pour faire bosser à l’œil de petits ouvriers joaillers ultra dévoués, tout en faisant du « Made in France ».

Point d’esclavagisme en vue, je vous rassure. Au contraire, ils vivent la vie de château, entourés d’or, de pierres précieuses et fines.

lire l’article

#Belle mais pas bête

Suivez la tendance ethnique

bijoux ethniques

Aujourd’hui, sujet spécial sur les bijoux ethniques, qui sont de plus en plus nombreux à envahir nos personnes. Tout d’abord, qu’est-ce que le bijou ethnique ? Il s’agit d’un bijou réalisé par un groupe d’individus appartenant à une même tribu/ethnie.

Ceux-ci sont inspirés de la culture, de la croyance et du savoir-faire artisanal de ladite ethnie.

lire l’article

#Belle mais pas bête

Fin du monde du calendrier Maya et bijoux mayas

N’attendez pas la fin du monde du calendrier maya pour vous offrir des bijoux

Le 21 décembre 2012 est une date qui résonne dans la tête d’un grand nombre de terriens. 15% des personnes interrogées pour un sondage mondial pensent que cette date peut être celle de la fin de la vie sur terre, bref l’apocalypse.

Moi, Lily avatar nouveau-né, suis-je destinée à m’éteindre prochainement ? La fin du monde sera-t-elle si proche pour moi aussi ? J’essaie de ne pas penser à ce terrible décompte, que nous impose le calendrier maya. Du coup, je me suis intéressée à cette culture lointaine (qui annonce une prédiction plutôt flippante) et notamment à leurs bijoux.
lire l’article

#Belle mais pas bête

Croyances et superstitions, en matière de bijoux

S’il y a bien une chose que je refuse, c’est bien de devenir superstitieuse. Comme il m’est amusant et non porte-malheur, de croiser un chat noir, de passer sous une échelle ou encore de prévoir des activités importantes le vendredi 13.

C’est pourquoi j’ai été intriguée et je me suis intéressée aux croyances autour des bijoux. Comme le bijou est doté d’une symbolique forte, il peut, en fonction des superstitions, protéger ou attirer le mauvais œil. J’ai donc mené ma petite enquête, à la manière de l’inspecteur Gadget, pour savoir quel métal précieux pouvait porter bonheur.

lire l’article

#Belle mais pas bête

Le torque, ou le bijou viril

Torque Gaulois

Mesdames, aujourd’hui nous n’allons pas nous pâmer devant des pierres aux milles éclats, mais sur un sujet qui nous intéresse tout autant, sinon plus : celui des hommes, plus particulièrement de leurs bijoux – manufacturés – (mais qu’est-ce que vous allez penser ?!).

Vous pensiez que les bijoux n’étaient que pour vous ?

Les hommes aussi ont leur mot à dire ! Et pour octroyer à ce sujet toute la testostérone qu’il mérite, intéressons-nous à nos ancêtres, à savoir ce fier guerrier gaulois, ainsi que son bijou typiquement masculin de l’époque : le torque.
lire l’article

#Belle mais pas bête

Autopsie d’un Shamballa, ça ressemble à des perles….

Shamballa traditionnel

Grisaille et nuages, l’été s’annonce radieux. Heureusement que mon bronzage se dose par le biais de la luminosité de votre écran, j’en aurais des cheveux blancs dans le cas contraire. Comme vous le savez déjà les filles, je suis amatrice de beaux hommes.

J’ai comme qui dirait le regard lubrique, voire même les pixels qui s’émoustillent comme ils disent à Axenet. C’est l’une des raisons qui m’ont relégué à devenir vectorielle, afin d’éviter l’humour particulier de mes créateurs… Après tout on les aime comme ça les hommes !

lire l’article