#On en parle

Conseils pour garder ses bijoux toute sa vie : un entretien au top

Quand on est une passionnée de bijoux, comme moi, on aimerait voir sa collection d’accessoires s’agrandir petit à petit. Toutefois, il est fréquent que certains meurent au combat entre guillemets, bien entendu.

En effet, à vouloir trop les porter ou à les laisser enfermés dans une boîte à bijoux, les bijoux peuvent perdre de leur éclat, changer de la couleur ou tout simplement se casser.

lire l’article

#My life

Encerclez-moi et j’enlève le bas !

coquinette

Faut buzzer qu’ils m’ont dit ! C’est l’argent et le S… qui mènent le monde ont-ils ajoutés !

Bon d’accord, mais des sous, je n’en ai pas et je ne suis pas non plus une fille facile, enfin, ça dépend, quand on sait me séduire…

Et puis les filles, vous savez ce que c’est, quand elles veulent un truc, elles sont prêtes à presque tout… Ho ho, on se calme, j’ai bien dit presque. Mais là, j’ai un truc sympa pour attirer du monde…
lire l’article

#My life

Lily pique son coup de Google

Moi c'est Lily :-)

Ce n’est pas parce que l’on est un avatar que l’on a pas de sentiment.
Et le sentiment que j’ai aujourd’hui, moi Lily, c’est de la frustration.
Tout cela à cause du géant Google qui ne veut pas nous reconnaître, nous les personnages virtuels.

En effet, sur Google Plus, soit tu es un humain, soit tu n’as pas le droit d’exister.

lire l’article

#Belle mais pas bête

Suivez la tendance ethnique

bijoux ethniques

Aujourd’hui, sujet spécial sur les bijoux ethniques, qui sont de plus en plus nombreux à envahir nos personnes. Tout d’abord, qu’est-ce que le bijou ethnique ? Il s’agit d’un bijou réalisé par un groupe d’individus appartenant à une même tribu/ethnie.

Ceux-ci sont inspirés de la culture, de la croyance et du savoir-faire artisanal de ladite ethnie.

lire l’article

#Belle en bijoux !

Les headbands, des bijoux pour cheveux indispensables

Quand je vois les dessins de ma création, jusqu’à ma conception définitive, je me dis que je reviens de loin. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, j’ai failli avoir les cheveux longs.

Pas des cheveux longs lisses comme des baguettes, mais bien une coupe version Sheila dans les années 70. En gros, j’aurais ressemblé à Céline Dion (un squelette avec des cheveux) : bonjour du cadeau.

lire l’article

#Sur le web

Le bijou à mon effigie… Si j’osais

Vu que l’on m’a donné les clefs de ce blog il y a quelque temps déjà – le temps passe si vite -, cette position a quelques avantages. Je suis très sollicitée ! Eh oui, on m’envoie des tonnes de mails vantant les mérites de tel ou tel bijou, de telle ou telle nouveauté en matière de beauté bijou.

La plupart du temps, j’en mets la moitié à la poubelle (je reçois des demandes que je n’ose vous conter), je jette un œil sur l’autre et n’en garde que 10 à 20% qui m’inspire pour écrire des articles dans ce blog.

Bref, celui-là aurait pu partir avec la première moitié à la poubelle, mais une phrase a retenu mon attention : Lily, pourquoi ne pas vous faire un bijou à votre propre effigie ?

lire l’article

#Belle mais pas bête

Fin du monde du calendrier Maya et bijoux mayas

N’attendez pas la fin du monde du calendrier maya pour vous offrir des bijoux

Le 21 décembre 2012 est une date qui résonne dans la tête d’un grand nombre de terriens. 15% des personnes interrogées pour un sondage mondial pensent que cette date peut être celle de la fin de la vie sur terre, bref l’apocalypse.

Moi, Lily avatar nouveau-né, suis-je destinée à m’éteindre prochainement ? La fin du monde sera-t-elle si proche pour moi aussi ? J’essaie de ne pas penser à ce terrible décompte, que nous impose le calendrier maya. Du coup, je me suis intéressée à cette culture lointaine (qui annonce une prédiction plutôt flippante) et notamment à leurs bijoux.
lire l’article

#Sur le web

Les bijoux Vuillermoz

Le luxe, les strass, les paillettes, s’il y a bien quelque chose que j’apprécie plus que tout au monde, c’est l’univers de la joaillerie. La fantaisie me plaît pour son côté ludique. Vu que je suis versatile à souhait, j’aime changer de bijoux au gré de mes tenues.

La joaillerie a donc le don de me fasciner : rêveuse, je peux passer des heures à contempler des merveilles en vitrine. Ma conscience professionnelle est sans limite : j’ai passé tout un après-midi à dénicher des noms de pierres, qui m’étaient inconnues au bataillon.

lire l’article